LES LIVRES ET L’ENTREPRENEURIAT

Bonjour cher entrepreneur conquérant,

Aaaah les livres… Comment ne pas se passer d’eux ? Lorsque l’on est avide d’apprentissage et entrepreneur, les livres ONT une place de premier choix. Il y a évidemment le web où l’on trouve toutes sortes de « MOOC » et de sites spécialisés pour approfondir des sujets intéressants.
Mais il est bon de cumuler les deux.
Moi, ce que j’apprécie dans les livres, c’est surtout que je puisse lever les yeux de mon ordinateur et faire « une pause » tout en m’informant.

Depuis toujours, dès que j’ai une question, je cherche LE livre qui saura m’apporter la réponse et parfois un bonus, c’est-à-dire un complément d’information.
C’est ainsi qu’en devenant entrepreneuse, un monde d’ouvrages s’est étendu devant moi. Aujourd’hui, ça n’a pas changé. Biographies, gestion d’entreprises, financières, marketing, tout y passe. Cela nourrit ma curiosité et surtout mon envie d’apprendre sur mon métier et sur les différentes possibilités d’ouverture entrepreneurial.

Coup de chance pour moi, la liste de ces livres est intarissable.

POURQUOI LES LIVRES DÉVELOPPENT MA CRÉATIVITÉ D’ENTREPRENEUR…

Quand on lit un ouvrage sur un sujet que nous passionne, nous sommes concentrés et détendus. Stimulés, et la plupart du temps, motivés. Afin d’accroître la puissance de ma lecture, j’ai pour habitude d’avoir toujours un carnet à portée de main, afin de réécrire certaines phrases qui me paraissent pertinentes et qui éveillent une interrogation, une idée. De ce fait, je développe une phase créative presque inconsciente qui se révélera certainement au moment où je relirai ces mots écrits sur le papier.
Quelque fois, cela reste du gribouillage, mais peut-être n’est pas le bon timing tout simplement.

… ET MON INSPIRATION !

Lire des livres inspirants est pour moi essentiel dans ma voie professionnelle. Être entrepreneur demande du courage, des sacrifices, on est face à des échecs, des succès, des doutes et toutes sortes d’émotions particulières que seuls ceux qui les ont expérimentés peuvent comprendre.
Se dire que nous sommes tous passés par là est une bonne étape afin de comprendre que nous pouvons nous aussi dépasser cela. Chaque entrepreneur est différent, détient sa propre routine, mais tous sont d’accord pour dire que l’apprentissage fait partie du processus. Il nous faut donc apprendre de nos échecs, à s’écouter, à réviser notre jugement et à devenir le plus possible un expert dans notre domaine.
Plusieurs lectures de biographies ou de conseils d’hommes et de femmes partageant leurs expériences sont vraiment sources d’inspiration. De ce que j’ai pu lire de « La tribu des Mentors » de Tim Ferriss, la biographie de Steve Jobs ou même le parcours de Nelson Mandela, tout cela remet en cause notre propre capacité à réfléchir et à avancer de façon intelligente vers notre propre succès.

Attention, lorsque je dis succès, ce n’est pas forcément gagner une tonne d’argent et se la couler douce. C’est justement progresser vers ses objectifs professionnels en fonction de ses valeurs et permettre de vivre de tout cela. Apprendre de ceux qui l’ont expérimenté et souhaitent le transmettre avec modestie peut nous permettre de débloquer des leviers intéressants.

Et, s’il y a bien une chose que m’ont apprise mes lectures, c’est que la réussite peut arriver à n’importe quel moment. Lorsque l’on est inspiré, on peut déclencher des actions dans ce sens, grâce à la persévérance, aux remises en question. En suivant notre ligne de conduite, nous pouvons atteindre notre propre vision de la réussite.

APPRENTISSAGE VS OBSTINATION

Il faut bien se l’avouer, je n’ai jamais été bonne à l’école. C’est sans doute pour cela que j’ai cherché rapidement une autre façon d’apprendre, celle qui me conviendrais le mieux. Et c’est dans les livres que j’ai trouvé mon bonheur. L’apprentissage ne se fait pas qu’à l’école. Selon moi (et beaucoup d’autres d’ailleurs), c’est quelque chose qui nous suivra tout au long de notre vie. Ainsi, si une personne vous dit qu’il a tout appris et qu’il sait tout… C’est faux !

Néanmoins, gardons une certaine ouverture d’esprit. J’ai compris que TOUT n’était pas écrit dans les livres, et que parfois, il fallait aussi se forger sa propre opinion. Ne pas tomber dans l’obstination et dire :

« Mais si ! je l’ai lu dans… x… livres !! »

Tout n’est pas parole d’évangile.

Un très bon ami à moi m’a dit un jour que lorsqu’il lisait un livre, il en retirait une substance, une quintessence de ce que lui apportait sa lecture. Ainsi, il gardait ce qui était le meilleur pour lui, en fonction de ces réflexions du moment. Rien n’est plus juste pour moi !
Nous n’avons pas à être toujours d’accord avec l’auteur, ou avec les différentes propositions en matière de business ou autre proposés dans un ouvrage.

COMMENT TRAVAILLER AVEC UN LIVRE : L’ACTION

L’action reste la méthode la plus efficace quant à la compréhension d’une hypothèse lue dans un livre.
Se faire son idée, puiser dans ces mots ce qui résonne et essayer de s’y confronter ! De même qu’apprendre les facteurs clés de succès chez des personnes reconnus et les mettre en pratique est tout aussi équivalent. L’action est l’une des clés de l’apprentissage. Sinon tout ce que nous aurons lu (voir écouter) ne servira à rien.

NE GARDER QUE CE QUI NOUS CORRESPOND

Il fut un temps où j’ai accumulé beaucoup d’ouvrages sur des sujets variés. Et finalement, je n’en voyais plus le bout, tant les réponses que je cherchais étaient vastes. Il faut savoir choisir le livre qui vous permettra d’en tirer des informations précises. En ce qui concerne la gestion financière, je suis intéressée, mais plutôt novice sur le sujet. Je me suis donc procuré des ouvrages sur la question sans chercher le plus pointu ou le plus complexe du genre. Selon mes valeurs et ma façon d’être, je me suis tournée sur des ouvrages peut-être plus disponible et surtout qui m’ont donnés exactement ce que je recherchais. « L’homme le plus riche de Babylone », « Ce que l’argent dit de vous » par exemple, sont de ceux qui m’ont appris, non pas le métier de comptable, mais la façon de connaître l’argent, une bonne rigueur afin de le faire fructifier et surtout : d’être en paix avec lui.

TROUVER SES LIVRES ET CRÉER SA PROPRE BIBLIOTHÈQUE

Bien sur ces méthodes me sont propres et sans doute que certaines personnes feront différemment. Et c’est tant mieux ! Lire pour lire est une perte de temps et coute de l’argent. Je m’informe toujours sur le livre que je convoite avant de me le procurer. Bien sûr, il m’est arrivé de ne pas apprécier la valeur d’un ouvrage une fois acheté ou d’en prendre un sur un coup de tête. Mais plus je connais les auteurs, plus je sais comment me réorienter sur les prochains en fonction de mon ressenti et de mon envie d’en connaitre un peu plus.

Le dernier en date est le Personal MBA. Je ne l’ai pas acheté par un effet de mode (sortie 2010)
Mais je le voulais depuis un moment, j’ai lu plusieurs critiques et articles de blog afin de me faire une idée. Pour l’instant, je ne regrette pas mon choix. Ce gros bébé est une mine d’informations, même si pour moi, tout n’est pas à prendre en compte.

J’en tirerai le maximum possible qui me servira pour mes propres objectifs professionnels.

Alors cherchez les livres qui vous intéressent, lisez-les de manière à ce qu’ils vous apportent le plus possible et constituez-vous une bibliothèque dont vous aurez plaisir à piocher selon vos envies.
Je suis de celle qui aime relire mes livres, que cela soit des passages que « j’ai mis de côté », ou bien une relecture complète qui boostera ma compréhension ou bien qui me fera revoir un sujet peut-être différemment !

Et n’oubliez-pas :

“Mon apprentissage n’a d’autre fruit que de me faire sentir combien il me reste à apprendre.”

Citation de Michel de Montaigne

Et vous ? Quelle est la place des livres dans votre apprentissage ?

Partager l'article :
  •