LE BONHEUR ET LA RÉUSSITE

Bonjour cher entrepreneur conquérant.

Aujourd’hui parlons d’un sujet qui nous intéresse tous : la réussite.

Je ne prétends pas tout connaitre de la réussite. Néanmoins, essayons ensemble de la comprendre pour mieux l’appréhender. Comme toujours, je donnerai, avec honnêteté, mon opinion personnelle. Vous avez, peut-être d’autres avis sur la question alors, n’hésitez pas à me donner vos impressions dans les commentaires.

En général, lorsque l’on parle de réussite, c’est surtout de réussite professionnelle et matérielle. 

On peut réussir et atteindre le succès, être patron d’une grosse entreprise, gagner un salaire mirobolant, conduire une belle voiture… mais est-ce vraiment suffisant ? Cela suffit-il pour être heureux et épanoui ?

La réussite peut aussi venir de l’accomplissement d’une action que l’on a mise en place, aussi petite soit elle afin d’aller vers nos objectifs et nos rêves.

Définition de la réussite  (Larousse)

Nom féminin singulier. Succès, résultat favorable : La réussite d’une entreprise. Réussite à un examen. Réussite sociale.

La course à la réussite :

Pour la plupart des gens, la réussite est le point culminant de leur vie. Et croyez-moi, j’ai fait partie de ces gens là. Je souhaitais réussir sur tous les points pour être heureuse. Bien sûr, la détermination est une qualité mais c’était sans compter sur mes véritables besoins.

En effet, la réussite demande du travail, de l’acharnement parfois mais pas au détriment de ce que vous voulez réellement.

Je m’explique :

À force de courir après la réussite, on se trouve face à plusieurs difficultés. C’est éprouvant, fatiguant et lorsque l’on ne parvient pas à aller au bout de ce que l’on veut, c’est la dégringolade, les doutes se manifestent et les premières peurs … reviennent comme un boomerang.

Pourquoi donc cette lutte acharnée ? 

Pour ma part, la réussite est, du moins était, quelque chose à conquérir, à posséder pour pouvoir montrer au monde (surtout à mon entourage) que j’avais les capacités d’y arriver. Trop souvent bloquée par mon manque de confiance, on me mettait face au mur en me disant :

« Oui tu sais le succès c’est bien  … mais c’est pour les autres… »

Ou encore :

« Pour réussir dans cette société, il faut vraiment en vouloir, travailler comme un fou pour avoir un minimum de reconnaissance. Et encore ils sont trop peu nombreux à avoir réussi … »

J’étais troublée. Était-ce la société qui ne tournait pas rond ? Ou bien était-ce moi ?

Au début, j’ai écouté. Moi et mon manque de confiance, nous avons acceptés cette fatalité et des boulots qui ne me convenaient pas, empêchant ma créativité de prendre sa place et d’ éclore. Bref, j’étais sûre que de toute façon, n’ayant pas fait d’études, la réussite pour moi… j’en étais loin. (Ah oui parce que pour réussir cher entrepreneur… il faut obligatoirement faire des études…).

J’ai longtemps cherché ce que la réussite était pour moi. Finalement je pense avoir trouvé une nouvelle définition, celle qui me correspond. Selon moi, la réussite ne viens pas du salaire que l’on touche, du nombre de projets qu’on a menés, des gens que l’on a rencontrés. Le point de départ est : qu’est-ce que je peux apporter au monde qui me fasse vibrer? Ah oui je vous avez dit… utopiste un jour….

Mais réfléchissez.

Lorsque nous avons réussi quelque chose, quand nous sommes en phase de trouver le métier de nos rêves, ou créer l’entreprise qui nous corresponde … n ‘est-ce pas déjà une réussite ?

A titre d’exemple, j’ai souvent lu des histoires sur des hommes et des femmes qui, après avoir longtemps cherchés la réussite dans leur carrière (matérielle, reconnaissance…) plaquaient tout du jour au lendemain pour ouvrir une boulangerie dans un petit village.

Est-ce qu’ils gagnaient mieux leur vie ?

PARFOIS, NON.

Étaient-ils heureux ? Accomplis ?

POUR LA PLUPART, OUI !

Et pour eux, la course à la réussite était maintenant éphémère … Ils avaient réussi à croiser leurs vies personnelles et professionnelles.

Alors, je m’interroge. Oui je souhaite toujours réussir mais ce à quoi j’aspire en réalité, c’est mener mes projets à terme, équilibrer mes besoins, mes envies avec ce que je veux créer et pouvoir les accomplir en étant moi-même, en prenant le temps d’y arriver. (à lire : article des petits pas)

La réussite : sommet ou montagne à gravir ?

Bien sûr, beaucoup pense que lorsque l’on est en haut de la montagne, c’est là que l’on sait que l’on a réussi.

Ce n’est pas mon avis (bon, oui, je ne suis encore allé au sommet d’une montagne).

Le plus important (la vraie réussite), est la façon dont on s’y est pris pour la gravir : regardons derrière nous et contemplons le travail accompli. Progressons, persévérons pour NOS valeurs, cherchons à améliorer NOTRE quotidien (perso ou pro) en posant des actions, jours après jours. Plus nous continuons, plus les choses peuvent se mettre en place dans la direction que nous avons choisie.

NOTRE VISION DE LA RÉUSSITE – APRÈS 80 ANS.

Voici, cher entrepreneur conquérant, un exercice beaucoup utilisé en développement personnel entrepreneurial. C’est une façon intéressante de voir votre vision de la réussite sur votre « vous du futur ». Un peu dubitative au début, j’ai essayé et finalement je me suis créée ma propre vision de ma future vie professionnelle.

Vous êtes à l’aube de vos 80 ans. Imaginez-vous dans votre fauteuil à bascule ou tout endroit que vous penserez affectionner à cette âge. Repensez à votre vie. Voyez, les choses que vous avez accomplies, les difficultés, vos créations, les actions que vous avez menées.

Vous avez réussi. Vous êtes heureux sur tous les plans. 

Décrivez-le ou les chemins que vous avez pu prendre pour en arriver là. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous à ce moment précis ? Les choses acquises ? Ou les défis que vous avez relevés?

Pour ce faire, qu’avez-vous mis en œuvre ? Comment ressentez-vous cette réussite ? Êtes-vous resté assis devant votre TV, à vous plaindre d’un travail que vous aimiez pas ? 

Ou, vous êtes-vous levé, en regardant droit dans les yeux la vie qui s’offrait à vous en pensant : c’est ça que je veux.

La réussite dans son ensemble vient de ce que nous avons envie de faire. C’est notre façon de penser. Notre façon de voir l’avenir positif, et de réaliser vos rêves.

Écrivez ce qui vous passe par la tête. Vous vous rendrez compte que la réussite à de nombreux visages et se cache parfois dans l’accomplissement de petites choses.

C’est ce que j’ai compris aujourd’hui. Je ne veux plus courir après la réussite, je veux, pas à pas mener mes propres choix, choisir et décider quelles petites graines semer sur mon chemin car c’est grâce à cela que je serai fière, que je serai en paix avec moi-même.

Là où il y a des difficultés, il y a un travail à fournir pour avoir ce que l’on veut. Je souhaite quitter un travail salarié qui me déplait et pouvoir réaliser et vivre de mes projets créatifs. Je travail donc à cela et je suis « focus » sur mes objectifs.

La réussite ne dépend pas de ce que nous montre les médias et la société. Elle est personnelle car nous n’avons pas la même vision ni les même valeurs. Je n’ai plus peur d’elle car je sais qu’elle viendra à moi. D’ailleurs, je me dis qu’elle est déjà là puisque je crée chaque jour un de ses « rouages » afin de pouvoir la faire tourner. Je suis en mouvement.

Nous, entrepreneurs d’aujourd’hui, savons qu’il faut du temps pour approcher la réussite. Elle peut être cruelle et nous laisser seul au sommet de la montagne, cependant, elle peut également nous transmettre quelque chose. Peu importe la façon dont nous nous y prenons, peu importe notre activité, avançons et comptons sur elle.

C’est en développant cette vision que nous y arriverons : la réussite pourrait bien nous réserver des surprises. Ne cherchons pas à la dompter, faisons seulement notre part : travailler à vos rêves, vos passions.

Voilà donc, cher conquérant ma vision de la réussite au travers de mon expérience et de mon chemin personnel.

Et vous ? Que pensez-vous de la réussite ? Quelles sont vos expériences ? Toujours avec bienveillance, vos commentaires sont les bienvenus !

Partager l'article :
  •